Aller au contenu principal
LinkedIn Youtube

 

Chers membres et partenaires du RAOB, 

L’ensemble des organes de gestion du RAOB se joint à moi pour vous présenter ainsi qu’à vos proches, nos meilleurs vœux pour l’année 2020. Que cette nouvelle année vous apporte santé et réussite dans toutes vos entreprises.

La fin d’une année, quelque soient les circonstances, est un évènement majeur aussi bien au plan personnel que professionnel, pour chacun de nous. C’est donc l’occasion idoine de faire le bilan de nos actions pour en tirer les leçons  d’une part, et de nous projeter dans la nouvelle année, en prenant la mesure de tous les défis à venir, d’autre part. 

Un exercice auquel se prête volontiers le RAOB, à l’aube de cette année 2020.

En effet, l’année 2019, pour le RAOB, a été une année charnière. Elle a vu la tenue de son premier Conseil ordinaire, au mois de juillet à Tunis. Cette importante assise a permis de donner une impulsion nouvelle au Réseau, à travers des résolutions majeures  dont les plus remarquables sont : 

  • La modification des Statuts révisés de 2016 du RAOB qui apporte des améliorations notables aussi bien sur le fonctionnement des organes du Réseau que sur son financement ;

  • L’évaluation de la mise en œuvre de sa stratégie décennale (2015-2024) à travers son plan d’action quinquennal 2015-2019 ; 

  • L’adoption d’une feuille de route pour l’élaboration du plan d’action 2020-2024 ;

  • La mise en place d’un système efficace de collecte des contributions financières des membres du réseau ;

  • L’encouragement des membres du RAOB à accompagner les pays et les CER, à créer de nouveaux Organismes de Bassin Transfrontaliers (OBT)

  • L’appel aux membres du Réseau à développer des programmes de collecte et de gestion des données, satellitaires en particulier, en collaboration avec la CIWA (notamment à travers le programme Africa Regional Data Cube)

​​​​​​​

Plusieurs activités ont également été réalisées par le RAOB et notamment : 

  • Mise à jour de la base de données des membres du RAOB ;

  • Révision des statuts de 2016 du RAOB ;

  • Organisation des discussions avec des partenaires clés du RAOB, à savoir la Facilité Africaine de l'Eau, CIWA, le RIOB et le GWP pour une meilleure collaboration ;

  • Réalisation d’une étude sur les options financières du RAOB ;

  • Participation à des rencontres internationales (Semaine mondiale de l’Eau à Stockholm, Semaine Africaine de l’Eau au Gabon, atelier international du GEF sur les projets de l’Eau en Afrique tenu à Gaborone).

 

Au regard des acquis engrangés, les perspectives du RAOB pour l’année 2020 s’annoncent plein de  promesses et des défis, dans l’optique de faire de cette plateforme de concertation continentale en matière de gestion de l’Eau, un véritable outil d’intégration en adéquation avec l’objectif de la vision africaine de l’eau pour 2025. Ces défis qui s’inscrivent en droite ligne des résolutions de Tunis, se déclinent comme suit :

  • Amélioration de la collaboration AMCOW/RAOB ;

  • Installation et renforcement opérationnel du Secrétariat Technique Permanent du RAOB pour le rendre plus performant et efficient ;

  • Renforcement du partenariat entre les membres du RAOB et les partenaires techniques et financiers qui les accompagnent pour développer des stratégies et plans de gestion intégrée des ressources en eau, notamment face à la vulnérabilité au changement climatique ;

  • Développement des relations privilégiées avec les CER (Communauté Economique Régionale), en vue d’une harmonisation des interventions dans le domaine de la gestion des eaux transfrontalières et dans le domaine de la mobilisation des ressources en faveur des organismes de bassin. 

  • Participation active aux actions de préparation du Forum mondial de l’Eau « Dakar 2021 », en collaboration avec l’OMVS (Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal) ; 

  • Mise en œuvre efficiente de la Stratégie de Communication du RAOB, à travers une meilleure alimentation en informations et données du système d’information « SADIEAU », et pour une visibilité optimale des réalisations du RAOB. 

Il va s’en dire que l’accomplissement de ces « challenges » reste fortement tributaire de l’engagement total des membres du Réseau vis-à-vis de ses nobles missions.

A cet égard, Je demeure convaincu des capacités des membres du  RAOB et de ses partenaires financiers et techniques, à transcender les difficultés, pour assumer sans complexe,  la responsabilité de porter une nouvelle vision centrée sur un fonctionnement durable du réseau, et un leadership avéré dans le management collectif de nos ressources en eau, pour le bien-être des populations africaines.

J’en appelle donc à l’implication active de tous, pour faire de l’année 2020, une année décisive dans la vie de notre réseau. 

Bonne et heureuse année 2020.